Le FLN rassure sur l’état de santé du président algérien, Abdelaziz Bouteflika

bouteflika1Le secrétaire général du Front de Libération nationale (FLN), le parti au pouvoir à Alger, a rassuré ce dimanche, que le président Abdelaziz Bouteflika, allait «bien», malgré des ennuis de santé, qui l’ont contraint à reporter, la semaine dernière, une visite de la chancelière allemande Angela Merkel, dans le pays.

« Le président va bien et poursuit normalement ses activités », a assuré le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès.

L’inquiétude sur l’état de santé, déjà fragile du président algérien, s’était emparée du pays, lorsque, le 20 février, la chancelière allemande avait dû reporter au dernier moment, sa visite en Algérie à cause d’une «bronchite aiguë» dont serait atteint Bouteflika.

Abdelaziz Bouteflika, qui soufflera ses 80 bougies ce 2 mars, traîne depuis 2013, les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC), qui a affecté sa mobilité et son élocution. Depuis il se déplace en fauteuil roulant et ne fait que de rares apparitions publiques. Ses activités officielles sont réduites au strict minimum.

Dans son pays, de vifs doutes persistent sur sa capacité à diriger véritablement le pays. Elu pour la première fois en 1999, Bouteflika en est à son quatrième mandat et devrait vraisemblablement postuler, selon son proche entourage, pour un cinquième mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *