Un député béninois écope de 6 ans de prison pour trafic de faux médicaments

Le député et homme d’affaire béninois, Mohamed Atao Hinnouho, a été condamné ce mardi, à 6 ans de prison, dans une affaire de faux médicaments dans laquelle il est impliqué depuis fin 2017.

La justice béninoise a condamné l’élu proche de l’opposition à un an de prison ferme pour s’être opposé aux policiers venus perquisitionner sa maison, et à 5 ans de prison pour «fraude douanière».

Le député devra également s’acquitter d’une amende d’un milliard de francs CFA à l’Etat béninois, et dédommager la douane de son pays à hauteur de 2 milliards CFA. Ses avocats entendent faire appel de ces condamnations.

Les ennuis du député Hinnouho ont commencé en décembre 2017, lorsque la police avait arrêté un trafiquant de faux médicaments, qui révéla aux enquêteurs, que son fournisseur n’est autre que l’épouse du député Hinnouho.

Les déférentes perquisitions ont permis la saisie de 152 tonnes de produits pharmaceutiques dans des entrepôts appartenant à l’élu. L’origine et la qualité de ces produits étaient douteuses, puisque la douane béninoise disait n’avoir aucune trace de leur entrée sur le territoire.

Mohamed Atao Hinnouho était en détention depuis mai 2018 dans cette affaire, après des soins psychiatriques ordonnés par le procureur. Des analyses avaient révélé un «trouble anxio-dépressif» chez le député.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *