Lesotho : La justice accorde la liberté conditionnelle à Maesaiah Thabane

La femme du Premier ministre démissionnaire, Thomas Thabane, vient de bénéficier d’une liberté conditionnelle, dans l’affaire du meurtre de la première épouse du chef du gouvernement du Lesotho.

Maesaiah Thabane avait été arrêtée au début du mois et détenue au centre pénitentiaire de la capitale, Maseru. Elle avait été formellement accusée début février, par la police, du meurtre de la précédente épouse du Premier ministre, Lipolelo Thabane. Elle y serait impliquée dans ce meurtre, « ainsi que huit autres personnes qui se trouvent au Lesotho et en Afrique du Sud», selon les chefs d’accusation.

Selon la justice, Maesaiah Thabane a demandé d’être libérée sous caution et « rien n’a été opposé à sa demande». La libération conditionnelle lui a donc été accordée suite au dépôt d’une caution fixée à 10.000 maloti, soit environ 300.000 Fcfa. Elle devra se présenter toutes les deux semaines à la police, l’informer de ses déplacements et s’abstenir d’entrer en contact avec les témoins de l’affaire.

Le crime remonte à juin 2017, deux jours avant la prise de fonction de Thomas Thabane à la tête du Gouvernement. Son épouse, Lipolelo Thabane, avait été tuée par balle, alors que le couple allait mal et était en instance de divorce depuis des années. Le premier ministre s’était remarié avec Maesaiah quelques mois après cet assassinat.

Thomas Thabane est lui-même poursuivi en justice dans cette affaire et a dû démissionner le 19 mai dernier, sous la pression de la coalition politique qui soutient son gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *