La Gambie charge une commission d’enquêter sur les biens de Yahya Jammeh

Le président gambien, Adama Barrow a désigné hier, une Commission chargée d’enquêter sur les biens de son prédécesseur, Yahya Jammeh, exilé depuis janvier dernier en Guinée équatoriale et accusé de détournement de fonds et de biens publics avant de lâcher le pouvoir.

«Cette commission a pour mandat d’examiner la gestion de certaines entreprises publiques, ainsi que les biens et les transactions financières de l’ancien président Jammeh et de certains de ses associés », a déclaré le président Barrow, lors de la cérémonie de prise de fonction de la commission.

«Je vous fais confiance pour mener des délibérations impartiales et faire la lumière sur les allégations contre l’ancien président », a-t-il ajouté, assurant qu’il ne s’agissait « pas d’une chasse aux sorcières ».

Au lendemain de son départ de la Gambie, après une tentative de coup de force électorale, l’ex-dictateur gambien, Yahya Jammeh avait été soupçonné d’avoir détourné plus de 50 millions de dollars des caisses de l’Etat, durant les derniers moments de son règne qui aura duré plus d’une vingtaine d’années.

En mai dernier, le ministre de la Justice, Abubacarr Tambadou annonçait le gel des biens l’ex président, afin d’empêcher qu’ils ne soient «liquidés» ou «qu’ils ne disparaissent». Il s’agissait en tout, de 88 comptes bancaires au nom de M.Jammeh ou ses associés ainsi que 14 sociétés liées à lui.

Ce petit pays anglophone totalement enclavé dans le Sénégal, refait son histoire sociopolitique depuis l’élection démocratique d’Amada Barrow à la tête de l’Etat.

Mais la Gambie doit faire face à une situation économique des plus critiques, et l’espoir de tout son peuple repose sur le nouveau président, qui a promis de remettre le pays sur les rails, plutôt que de régler les comptes au précédent régime, même si la soif de justice est palpable dans le pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *