La mer menace les côtes togolaises

Le gouvernement togolais a annoncé récemment dans un communiqué, que les côtes du pays pourraient subir dans les prochains jours, de fortes montées du niveau de la mer, ce qui pourrait engendrer des conséquences graves pour les personnes ou les installations à proximité des plages.

Lomé fonde son avertissement sur les données techniques fournies par ses services météorologiques et hydrauliques, qui annoncent des crues marines pour «le dernier tiers du mois de juillet, les mois d’août, septembre et octobre 2017».

«Ces changements dans le comportement habituel de la mer, sont susceptibles d’engendrer divers conséquences, notamment les inondations, les invasions marines, avec des impacts directs et indirects sur les personnes et les biens des habitants du littoral», lit-on dans le communiqué relayé par la presse togolaise.

Sur la base de ces données, les autorités du pays déconseillent aux usagers du littoral, «toute activité aux abords immédiats de la mer», et «invite les autorités des villes ou localités côtières et les populations à faire preuve de vigilance durant la période mentionnée».

Une cellule de veille nationale a été mise en place afin de surveiller l’évolution de la situation, a assuré le communiqué du gouvernement.

La côte togolaise subit depuis des années déjà, une véritable avancée de la mer, qui engloutit davantage le littoral. La ville d’Aného, à 45km de la capitale Lomé, est la plus touchée par l’érosion côtière, avec notamment des villages de pêcheurs totalement disparus, sous la pression de la mer.

 

One thought on “La mer menace les côtes togolaises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *