Une gendarmerie incendiée en Côte d’Ivoire après le meurtre d’un élève

Des collégiens en colère après l’assassinat d’un des leurs à M’Bahiakro, ville du centre de la Côte d’Ivoire, ont jeté leur dévolue hier sur la brigade de la gendarmerie de cette localité, qu’ils ont saccagée et incendiée.

Lundi, le corps de Glahou Edmond Chanceline, 14 ans, élève en classe de 5ème, égorgé et vidé de son sang, avait été découvert dans les environs de la prison de la ville, ce qui a créé une consternation et une psychose générale parmi ses parents et ses camarades de classe.

Les élèves en colère reprochaient aux gendarmes, leur inaction, et réclamaient l’ouverture d’une enquête afin que «le ou les auteurs de ce crime » de leur camarade soient retrouvés et punis.

Outre les dégâts matériels, leur descente à la gendarmerie a également occasionné plusieurs blessés, et toute la ville avait été paralysée durant un long moment, selon une source préfectorale.

Mi-février dernier, un gendarme et un civil avaient été tués dans une émeute similaire à Bloléquin, une ville située à l’ouest du pays, où la population en colère avait saccagé les locaux de la gendarmerie ainsi que les résidences du préfet et du sous-préfet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *