Le Danemark suspend son aide financière à la Tanzanie

La ministre danoise du Développement, Ulla Tornaes a annoncé hier jeudi la décision de son pays de suspendre son aide à la Tanzanie, dont il accuse un «haut responsable politique» d’avoir tenu des «commentaires homophobes inacceptables».

Dans un Tweet sur son compte officiel, la ministre Tornades s’est dite «très préoccupée par l’évolution négative en Tanzanie» en matière de droits de l’Homme, ce qui a donc poussé le gouvernement danois à suspendre l’aide de 65 millions de couronnes danoises à ce pays. «Le respect des droits de l’Homme est crucial pour le Danemark», deuxième plus grand bailleurs de fonds de la Tanzanie, a-t-elle ajouté.

La ministre danoise n’a pas nommé le fonctionnaire tanzanien en question, mais les regards se tournent vers Paul Makonda, gouverneur de la capitale commerciale Dar es Salaam, qui avait récemment lancé une campagne de dénonciation des homosexuels dans sa zone, et promis d’arrêter les personnes qui seraient signalées ou prises en flagrant délit.

Une campagne qui a suscité beaucoup d’indignations, et dont le gouvernement tanzanien s’est désolidarisé, déclarant que Makonda exprimait «son opinion personnelle et non la politique du gouvernement».

Dans ce pays, l’homosexualité est considérée comme «un crime» puni d’une peine minimale de 30 ans qui peut aller jusqu’à la prison à perpétuité. La société tanzanienne ne tolère pas l’homosexualité, qui est ainsi pratiquée en cachette.

«Même les vaches réprouvent les pratiques homosexuelles», avait lancé le président Magufuli en juin 2017, pour appeler ses compatriotes à prendre conscience de «cette abomination».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *