Franc succès du 5ème emprunt obligataire du Cameroun

Le 5ème emprunt obligataire 2018-2023 lancé le 26 octobre dernier par le Cameroun, s’est soldé par un franc succès, puisque le pays a dépassé ses objectifs en seulement deux semaines.

D’un montant de 150 milliards de francs CFA, cet emprunt assorti d’un taux d’intérêt annuel de 5,6 %, a été clôturé avec une souscription totale de 256 milliards de FCA, d’après le ministère camerounais des Finances assurant que c’est «un résultat qui conforte la qualité de la signature de Yaoundé», malgré l’environnement économique morose.

Cette sur-allocation est de bonne guerre pour le pays du président Paul Biya, qui doit faire face à des besoins de financement pressants, notamment les travaux de finition des infrastructures sportives pour accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2019).

Mais le pays devra attendre l’approbation du régulateur de la bourse, la Commission des marchés financiers (CMF) en l’occurrence, avant de pouvoir bénéficier de ce mécanisme de sur-allocation, qui lui permet, pour le cas actuel, d’entrer en possession des 56 milliards CFA supplémentaires.

L’argent recueilli de ce 5ème emprunt obligataire servira, entre autres, à la construction de barrages hydro-électriques, des routes et de la voirie de plusieurs villes, ainsi que de l’appui à l‘équipement de certaines agro-industries du riz (SEMRY) et de l’huile de palme (PAMOL).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *