Covid-19 : Le Niger autorise la réouverture des lieux de culte

La vie religieuse reprend son cours normal au Niger à compter de ce mercredi 13 mai, sur décision prise hier soir par le gouvernement.

Les autorités nigériennes se fondent sur «la tendance favorable de l’évolution » de la pandémie de COVID-19 pour autoriser dès ce mercredi, la réouverture des lieux de culte dans tout le pays et la levée du couvre-feu instauré à Niamey, la capitale.

Mais les lieux de culte devront respecter à la lettre les consignes de protection, notamment « le lavage des mains, la désinfection des lieux de culte avant chaque prière, le port du masque, l’utilisation de tapis individuel pour la prière et l’observation de la distanciation d’au moins un mètre ». Il est également interdit à toute personne présentant des symptômes du COVID-19 de se rendre dans les lieux de culte.

Les autorités préviennent qu’il se réservait « le droit de reconsidérer cette décision (…) en cas de détérioration de la situation en lien avec la réouverture des lieux de culte ».

Le premier patient positif au coronavirus a été confirmé au Niger le 19 mars 2020. Aujourd’hui, le pays compte 854 cas, 648 guérisons et 47 décès. L’état d’urgence sanitaire est toujours en vigueur et les écoles restent fermées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *