Le Congo-Brazzaville se mobilise contre le paludisme et le VIH/Sida

Le Congo a reçu ce mardi 1er mars 2011 du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme une subvention de 3.8 millions de dollars US pour renforcer la prévention contre le paludisme et le VIH/Sida. Et grâce à la coopération du ministère congolais de la Recherche scientifique avec le Vietnam, une unité de production d’Artésunate doit être implantée à Brazzaville au courant de l’année pour lutter contre le Paludisme.

Le paludisme sévit de manière endémique au Congo et constitue le premier motif de consultation dans les hôpitaux. Il représente près de la moitié des causes d’hospitalisation et 35% des causes de décès des enfants dans les hôpitaux de Brazzaville et de Pointe-Noire. L’installation dans le pays d’un laboratoire de fabrication d’Artésunate permettra aux Congolais de se procurer des médicaments contre le paludisme à moindre coût, alors que jusqu’à présent ils luttent contre le paludisme par la prévention et le traitement de l’infection avec les produits courants généralement importés.

Contre le VIH/Sida, les autorités ont adopté un vaste programme intitulé « Renforcement de la prévention du VIH chez les jeunes non scolarisés les plus à risque et de la prise en charge des enfants vivant avec le VIH en République du Congo ». Ce programme vise à promouvoir les comportements sexuels à moindre risque chez les jeunes non scolarisés et à couvrir 100% des enfants identifiés vivant avec le VIH au Congo par un suivi évaluation, une coordination des interventions et un accompagnement psychologique.

Cette subvention devrait faciliter l’accès aux services de conseil et de dépistage pour les personnes de 15 à 49 ans et permettre une prise en charge médicale, psychologique et nutritionnelle de 4 480 enfants vivant avec le VIH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *