Kenya : La croissance a atteint 4,9% au premier trimestre

L’économie Kényane a augmenté de 4, 9 % au premier trimestre de l’année en cours grâce à une meilleure productivité dans les secteurs de la construction, des services financiers et de la communication. La période de la croissance a bénéficié d’un faible taux d’inflation pour booster le secteur financier et celui des transports, compensant ainsi la mauvaise performance du secteur  agricole. En effet l’agriculture, qui emploi 60% de l’effectif du Kenya et représente le quart du PIB, avait connu  une mauvaise performance. Ce secteur est en baisse de 5,7 % à cause de l’insuffisance des pluies  dans la région de la corne de l’Afrique.  En parallèle le secteur des services financiers, dirigé par les banques et favorisant  la croissance de l’absorption des crédits pour consommation et l’investissement, a augmenté de 10,9 % compensant ainsi la contre performance du secteur agricole. Le crédit total intérieur a ainsi augmenté de 26, 9 % au premier trimestre 2011. Le secteur de la construction a été substantiellement soutenu par le crédit bancaire. Les données  de la banque centrale montrent que l’immobilier a représenté le segment le plus important  soit 10,7 % dans la répartition des crédits. La croissance de ce secteur a également été  soutenue par les projets massifs d’infrastructures routières en cours dans différents parties du pays.  Toutefois les analystes économiques kényans préviennent que la hausse de l’inflation pourrait nuire à la croissance dans ce deuxième trimestre. En effet cet indice est passé à 9,19% depuis le mois le mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *