Trois casques bleus de l’ONU tués dans le Nord du Mali

Trois casques bleus de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) ont perdu la vie dimanche, dans une attaque à l’engin explosif contre leur convoi dans le nord du pays.

Le commandement de la Minusma a précisé dans un communiqué, que l’attaque a eu lieu contre un convoi que les casques bleus escortaient sur l’axe Anefis-Gao. Outres les trois morts, cinq autres soldats de la mission onusienne ont été grièvement blessés dans l’attaque, précise la Minusma.

La mission onusienne n’a pas précisé les nationalités des soldats tombés dans l’attaque, mais un communiqué de l’armée bangladaise à Dacca, a annoncé que les soldats tués étaient bangladais ainsi que quatre blessés. Des soldats du contingent bangladais au sein de la force de l’ONU avaient déjà repoussé une autre attaque samedi, selon le communiqué de Dacca.

Le 5 septembre dernier, deux Casques bleus de la Minusma avaient été tués et deux grièvement blessés dans une attaque similaire, au passage de leur véhicule qui faisait partie d’un convoi logistique dans le nord-est du Mali.

Déployée depuis juillet 2013, la Minusma est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie (1993-1995), avec plus de 80 Casques bleus tués en opération.

Le nord du Mali, où cette force est la plus sollicitée, était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, à la faveur de la déroute de l’armée face à la rébellion à dominante touareg.

Ces groupes en ont été chassés à la suite du lancement, en janvier 2013, d’une intervention militaire internationale, mais les attaques terroristes ont connu une nette recrudescence au cours des derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *