N’Djamena : Rencontre d’urgence sur la lutte contre Boko Haram

Les chefs d’Etat des pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) tiennent une rencontre jeudi à N’Djamena, au Tchad, pour un mini-sommet sur la lutte  antiterroriste, a-t-on indiqué mercredi auprès de la Présidence tchadienne.

Autour de leur homologue tchadien, Idriss Deby Itno, les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria, Mahamadou Issoufou du Niger et Paul Biya du Cameroun vont s’entretenir «à huis-clos» sur la lutte contre les djihadistes du groupe Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, indique un communiqué de N’Djamena. Le Président du Bénin, Patrice Talon est également annoncé dans la capitale tchadienne pour l’occasion.

Cette rencontre d’urgence sollicitée par le président Buhari, est motivée par le regain d’activité des éléments de Boko Haram au Nigeria et au Niger ces derniers jours, et qui préoccupe les chefs d’Etats. Ces derniers vont donc décider à Ndjaména, d’une action rigoureuse à mettre en place pour venir à bout des extrémistes islamistes armés, confie une source diplomatique tchadienne.

Les armées du Tchad, du Niger et du Nigeria, mais aussi du Cameroun, opèrent dans la zone du lac Tchad au sein de la Force mixte multinationale (FMM) dans la lutte contre Boko Haram, groupe armé originaire du Nigeria. Depuis juillet 2018, au moins 17 attaques ont été recensées, toutes contre des bases militaires quasiment toutes situées dans la région du pourtour du lac Tchad.

Mi-novembre dernier, au moins 44 soldats ont été tués à Metele, dans le nord-est du Nigeria, selon des sources sécuritaires, infirmant ainsi de récentes allégations des autorités d’Abuja selon lesquelles les combattants de Boko Haram sont «techniquement vaincus».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *