Au moins 38 morts dans une nouvelle attaque contre des Dogons au Mali

Le Mali a enregistré lundi, une nouvelle tuerie dans le centre de son territoire, où des terroristes s’en sont pris à des villageois, tuant plusieurs dizaines de personnes.

L’attaque est survenue dans la soirée du lundi 17 juin, «dans les localités de Gangafani et Yoro dans le cercle de Koro, non loin de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan provisoire officiel est de 38 morts et de nombreux blessés», précise le gouvernement dans un communiqué publié ce mardi.

35 Dogons, dont 24 enfants, avaient péri dans une tuerie du genre à Sobame Da, le 09 juin dernier. Devant la presse ce mardi, le procureur du pôle judiciaire chargé de lutter contre le terrorisme, Boubbacar Sidiki Samaké, a pointé des «similitudes» entre cette attaque de Sobane et les deux nouvelles survenues lundi.

Les différents groupes qui opèrent dans le centre du Mali circulent généralement à moto et en bande, lourdement armés, selon M. Samaké. «Il s’agit d’individus qui ont un point en commun, c’est qu’ils sont en groupe organisé et ont des armes de guerre en leur possession. C’est ça le véritable problème et c’est ce qui est au cœur de l’insécurité aujourd’hui dans la région», explique le procureur.

Et d’ajouter que «même si nous voyons en fond souvent quelque chose qui ressemble à du brigandage, nous pensons que jusqu’à ce qu’on ait d’autres éléments, il s’agit d’individus qui s’adonnent à une activité terroriste».

Des forces de défense et de sécurité ont été dépêchées sur les lieux pour sécuriser les populations et leurs biens et traquer les auteurs de ces attaques, a-t-on appris des autorités maliennes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *