Burkina-Faso : Développement du tourisme à Koudougou

Quand on parle de la destination Burkina – Faso, on ne voit généralement que la première ville Ouagadougou et sa dauphine Bobo-Dioulasso. Mais, à côté des deux cités, une étoile monte : il s’agit de Koudougou. Cette petite ville de 150 000 habitants doit son rayonnement, notamment, à l’essor des activités touristiques en son sein. Cela est lié à tous les grands rendez-vous d’affaires et manifestations culturelles qu’elle accueille beaucoup plus fréquemment. Ainsi, par exemple, les Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), un festival de musique organisé chaque année dans la ville, ont rassemblé, lors de leur dernière édition – la seizième – en novembre 2011, 70 000 personnes. L’organisation de telles manifestations ne peut que nécessiter de solides infrastructures d’accueil. C’est pourquoi, la troisième ville du Burkina-Faso voit se multiplier des chantiers de complexes hôteliers. L’un d’entre ceux-ci, baptisé le Coram, va commencer ses activités le 11 décembre prochain, date de la fête nationale burkinabé qui sera célébrée à Koudougou cette année. Curieusement, une autre structure d’hébergement, le Beneb Souka, a été inaugurée le 11 décembre dernier. Et, depuis, les affaires marchent à merveille.

Afin d’attirer la clientèle, le Beneb Souka n’a pas hésité à adapter ses tarifs au contexte local : les chambres valent entre 18 000 et 36 000 FCFA (36 et 72 dollars) la nuitée. Ce qui est accessible même aux bourses des burkinabés. Sans les structures hôtelières, une ville ne peut développer son tourisme. Aussi, peut-on dire que cette activité est promise à un bel avenir à Koudougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *