Malawi : La crise alimentaire devient une pandémie

La situation alimentaire au Malawi continue à se détériorer. Un rapport alarmant sur le pays a été publié dans la semaine, il stipule que le nombre de personnes faisant face à des pénuries alimentaires aurait augmenté de 200 000, atteignant ainsi la barre des 1,63 millions d’habitants.   Désormais c’est pratiquement 11% de la population malawite qui est touchée par ce phénomène, a déclaré la commission mixte composée principalement de deux entités ; le gouvernement et les agences humanitaires des nations unies. D’après les autorités du Malawi, cette pénurie alimentaire serait particulièrement localisée au sud du pays et non sur toute l’étendue du territoire. Selon les bailleurs de fond, cet état des choses seraient du à plusieurs raisons. La première serait la fragilité de l’économie malawite, durant le mandat du président Bingu wa Mutharika, qui reposait à près de 40% sur les aides extérieures.  Par ailleurs il faudrait également prendre en compte les mauvaises récoltes de ces dernières années suite à des conditions climatiques assez rudes dans la région, sans compter les erreurs de gestion des réserves alimentaires nationales. Depuis plus de dix ans que l’on en parle, les systèmes d’alerte rapide n’ont pas encore été installés correctement dans le pays. Ceux –ci sont censé signaler les crises imminentes neuf mois avant qu’elle n’arrive, permettant ainsi au gouvernement d’anticiper les crises et mieux gérer les réserves.

Cette question de crise alimentaire devient de plus en plus inquiétante au Malawi, cependant l’actuel président ayant pris ses fonctions en avril dernier assure mesurer l’ampleur des enjeux et promet de ne pas tomber dans les mêmes erreurs que son prédécesseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *