Zimbabwe : Le secteur minier stimule les investissements étrangers

La chambre des Mines  et de l’industrie minière  zimbabwéenne va mobiliser  5 milliards de dollars US pour stimuler la production et attirer plus d’investisseurs dans ce secteur. L’objectif des fonctionnaires zimbabwéens est de présenter le potentiel de ce pays d’Afrique australe en termes des gisements miniers. Les investisseurs étrangers ont observé une réticence au cours de ces dernières années en raison des incertitudes politiques. Le gouvernement s’appesantira sur une nouvelle stratégie  minière et des politiques visant à résoudre la crise énergétique. L’électricité est en effet essentielle au développement économique et social du Zimbabwe. Les  interruptions de l’approvisionnement en électricité, et les pénuries, ont de profondes répercussions sur tous les efforts déployés par le gouvernement du pays. A ce titre les autorités nationales privilégieront donc la réhabilitation des infrastructures énergétiques délabrées. En outre, les activités du ministère des mines seront concentrées dans les domaines de la politique économique, de la politique juridique et de la promotion des investissements. La Chambre des mines du Zimbabwe est un organisme comprenant des sociétés minières, des fournisseurs de machines, es fournisseurs de services, y compris les banques, les compagnies d’assurance, les ingénieurs-conseils et de divers organismes professionnels liés aux activités minières et des particuliers. Les activités de la chambre des mines sont guidées par sa constitution et son plan stratégique. Ses principaux objectifs sont de défendre et de créer un lobbying afin de promouvoir, d’encourager et de protéger les intérêts de l’industrie minière au Zimbabwe.

Le Zimbabwe  possède d’énormes potentialités géologiques comprenant l’or, le platine, les diamants, le charbon et le nickel. L’exploitation minière  contribue à plus de 50% des entrées en devises et à 12 % du Produit Intérieur Brut (PIB).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *