L’Angola s’investit dans la production des céréales

La Banque de Développement d’Angola va rendre disponible près de 21 millions de dollars US pour booster la production des céréales à travers le pays. Ce financement entre dans le cadre du programme national pour l’accroissement de la production agricole. Il permettra d’augmenter la production des légumes, des haricots et du maïs. En outre, dans le cadre de la lutte contre la famine et la pauvreté, les autorités angolaises vont mettre des crédits agricoles à la disposition des paysans. Une grande partie de la population angolaise vit en effet de l’agriculture rudimentaire. D’où l’intérêt de créer des champs de culture et de regrouper les agriculteurs en coopératives pour supporter les ménages les plus vulnérables. Par ailleurs, les exploitations familiales reçoivent déjà des semences et  des engrais qui visent à moderniser le travail dans les champs. A l’avenir, le défi consistera à renforcer l’assistance technique et surtout la commercialisation des produits agricoles. L’objectif à long terme est de promouvoir des chaines des productions agricoles gérées par de petites et moyennes entreprises. Ce programme permettra aussi de moderniser les méthodes de culture et d’augmenter la production des céréales. Ce projet devrait s’étendre sur une étendue de plusieurs milliers d’hectares de plantations avec la capacité de produire  21 539 tonnes de denrées alimentaires.

Avec cette politique, l’Angola va créer 500 postes de travail pour un revenu  de 11 millions de dollars US. Le projet se trouve à un stade avancé de mise en œuvre et pourrait démarrer d’ici au mois de novembre de l’année en cours. Notons cependant que le ministère de l’Agriculture, de Développement Rural et Pêches a créé plus de 180 000 emplois directs au cours de trois dernières années dans le secteur agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *