Gabon : Libreville veut développer ses parcs nationaux

Le Gabon a participé à une rencontre sur la valorisation touristique des parcs nationaux. Sous l’initiative de l’OMT, organisation mondiale du tourisme, la première conférence panafricaine sur la gestion des parcs nationaux s’est tenue, la semaine dernière, en Tanzanie. Les pays d’Afrique de l’ouest et du centre semblent décidés à mieux exploiter les réserves naturelles en matière de faune et de flore. Au programme, des repeuplements de réserves, des luttes contre le braconnage ainsi que des projets de promotion de l’écotourisme. Le Gabon se positionne en première place pour cette initiative, le pays souhaite tirer profit d’une biodiversité unique de ses réserves naturelles. Libreville voit à travers cette opportunité, la possibilité de diversifier son activité économique qui pour l’heure reste considérablement dominée par l’or noir. Au regard des précédentes annonces classées sans suites, les experts présents à l’ouverture de la conférence n’ont pas caché leur scepticisme pour ce qui est de l’application réelles des différentes résolutions y arrêtées. Par ailleurs les moins pessimistes accordent une préemption de décollage vu le modèle réussi de l’Afrique de l’Est et du Sud qui demeure encourageant pour le gouvernement gabonais. À titre d’exemple, le tourisme en Afrique australe représente 4 à 8% du PIB alors que le Gabon avec ses 13 parcs et 124 hôtels de renom ne voit le tourisme participer qu’à moins de 3% de son PIB. Le Gabon est engagé depuis 2002 dans la mise en valeurs de ses réserves. Après la création de ses 13 parcs, Libreville est allé à la conquête de partenaires pour le domaine. Deux investisseurs ont répondu à la demande, le singapourien Aman Resorts qui va injecter 160 millions d’euros dans la construction d’écolodges dans le parc de Loango pour l’échéance 2014 et le sud-africain SFM.

Ce dernier a quant à lui investi 25 millions d’euros pour la construction de lodge qui verront le jour dans les deux mois à venir. À terme le secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux prévoit une hausse de fréquentation de 1000%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *