L’ONU évoque une urgence humanitaire en Centrafrique

ca-aideLa situation humanitaire en Centrafrique est très préoccupante, selon l’Organisation des Nations Unies, qui a annoncé lundi que près de la moitié de la population du pays avait besoin d’aide humanitaire, tout en appelant les pays donateurs à verser près de 400 millions de dollars pour couvrir les besoins en 2017.

« Des décennies de pauvreté chronique, conjuguées à une longue liste de conflits, ont créé une urgence humanitaire dans ce pays, l’un des pays les plus pauvres au monde », a déclaré en conférence de presse lundi à Genève, le Coordonnateur de l’action humanitaire pour la Centrafrique, Fabrizio Hochschild.

Le Coordonnateur ainsi que la ministre centrafricaine des Affaires Sociales et de la Réconciliation nationale, Virginie Baikoua, étaient à Genève pour demander aux pays donateurs de mettre la main à la poche pour rassembler 399 millions de dollars, afin de venir en aide à 1,6 million de Centrafricains l’an prochain.

Cette somme s’ajoutera aux 2,2 milliards de dollars promis par des donateurs internationaux au début du mois à Bruxelles, en soutien au Programme quinquennal national de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique.

« Pour que la paix revienne, il faudrait qu’il y ait vraiment une stabilité… Aujourd’hui, la situation humanitaire est encore préoccupante (…) Il ne faut pas oublier le volet humanitaire », a insisté la ministre Virginie Baikoua.

La République de Centrafrique peine à se relever du chaos de la guerre civile provoquée en 2013 par le renversement de l’ex-président François Bozizé par des rebelles séléka, majoritairement musulmans.

Une situation qui avait entraîné des réactions en chaîne de la part des milices anti-balaka, majoritairement chrétiennes, provoquant des dizaines de milliers de morts notamment  parmi les civils.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *