Le Sénégal se met au visa biométrique

illustrationDès le mois prochain, les étrangers devront présenter un visa biométrique pour se rendre au Sénégal. Le gouvernement prépare activement ce virage en équipant, notamment, des points de contrôle à l’échelle nationale tout comme à l’international.

Après de nombreux pays du continent noir, le Sénégal va enfin se mettre au visa biométrique : à daté du 1er juillet prochain, tout étranger désireux de séjourner dans le pays ouest-africain (hormis les ressortissants de la CEDEAO, du Maroc et de la Mauritanie) devra se munir de ce document. Pour que ce changement se fasse sans tracas, le gouvernement sénégalais a déjà commencé à doter certains de ces postes de contrôle de l’équipement approprié. Au niveau national, 10 de ces points en bénéficieront. Quant à l’international, il est prévu 18 points de contrôle. Ceux-ci sont bien entendu répartis de sorte que tous les continents soient représentés (Cameroun, Chine, France, etc).

Autre atout, c’est la procédure d’établissement du visa : les documents requis étant disponibles en ligne, le demandeur n’a qu’à visiter le site web supervisé par la Société Nationale d’Edition de Documents et d’Identification (SNEDAI) : il devra d’abord s’identifier  sur le portail www.snedai.sn. Et, après avoir toutes les formalités, le demandeur pourra payer en ligne. A ce niveau et sous un délai de deux jours, un pré-visa lui sera délivré. Il ne restera alors plus que l’enrôlement : pour ce faire, deux options sont envisageables, soit le faire aux ambassades ou sur place, une fois arrivé à l’aéroport de Dakar.

Le nouveau visa sénégalais coûtera 50 euros environs pour 3 mois de séjour. Au-delà de la modernisation des formalités consulaires, Dakar espère améliorer sa sécurité intérieure par un meilleur filtrage des étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *