La saison sèche rime avec pénurie d’eau au Congo-Brazzaville

RTEmagicC_drought-24649_3236-small_01.jpgDe source officielle, se procurer de l’eau est devenu un véritable casse-tête au Congo à cause de la saison sèche qui a pris ses reines, depuis la fin du mois de mai, dans le pays.

En effet, marquée par l’absence de pluie, ladite saison contraint les habitants de Brazza à fournir plus d’effort pour se procurer de l’eau, puisque celle-ci coule par intermittence dans les robinets

Ainsi, les populations de la capitale parcourent de « longues distances pour trouver de quoi boire et faire d’autres travaux ». Elles utilisent divers moyens, notamment les bidons à la main ou sur la tête, dans une brouette ou un pousse-pousse, pour aller chercher de l’eau sur les sites ou dans certains foyers disposant de réserves suffisantes.Selon une source proche du dossier, l’exercice est tellement difficile que les ménagères se font de plus en plus aider par leurs époux.

Interpellée, une ménagère a lancé un appel au gouvernement congolais, l’invitant à installer des pompes dans toute la ville afin de faciliter l’accès à l’eau.

Bien qu’entre 2001 et 2011, ce gouvernement ait investi plus de deux milliards de dollars dans le secteur de l’énergie et de l’eau, il reste toute de même vrai que tous ces efforts n’ont jusque là pas suffi à couvrir les besoins des populations.

Quoiqu’il en soit, les actions, en matière d’approvisionnement d’eau, se poursuivent et les autorités congolaises se sont engagées à construire une usine de traitement d’eau afin d’augmenter la capacité de production.

En clair, même si le climat joue en défaveur des Brazzavillois, le gouvernement se porte au secours des citadins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *