Guinée : Facilités du FMI pour relancer l’économie après Ebola

alpha_conde_et_christine_lagarde_0Comme à l’accoutumée, le Fonds Monétaire International a fait un geste à l’égard de Conakry en vue de lui permettre d’atténuer les effets d’Ebola et relancer son économie.

« Dans ce contexte où tout porte à croire que la pauvreté, qui était très répandue, s’est accentuée, il demeure que la communauté internationale  maintienne son aide, sous forme de prêts hautement concessionnels et de dons, ainsi que d’assistance technique », a relevé le président et directeur général adjoint  de cette institution financière, lors d’une déclaration à la presse.

Ainsi, une enveloppe d’environ soixante-quatre millions de dollars, acquise dans le cadre du Programme de Facilité Elargi de Crédits (FEC), permettra-t-elle de stabiliser le cours des devises en Guinée.La FEC fournit une aide financière aux pays qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements. Elle a été créée comme guichet du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (fonds fiduciaire RPC), nouvellement institué, dans le cadre d’une réforme plus large visant à assouplir le soutien financier du FMI et à mieux l’adapter aux besoins divers des pays à faible revenu, notamment en période de crise. En février 2012 la Guinée a été admise au programme triennal du FEC du FMI pour un montant équivalant à 128,52 millions de DTS, soit 120% de la quote-part du pays au FMI.

Bien qu’handicapée par les affres du virus Ebola, l’économie guinéenne se voit revivre grâce à la confiance renouvelée par l’institution financière internationale à la Guinée qui est sur la bonne voie pour relancer son économie et favoriser développement socioéconomique de sa population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *