Côte d’ivoire : le FMI accorde une aide de 139 millions de dollars

Suite à leur dernière rencontre portant sur les nouvelles politiques macro-économiques à mettre en œuvre durant le reste de l’année 2011, en vue de relancer l’économie ivoirienne, le FMI vient de décaisser 65 milliards de FCFA (139 millions de dollars) en faveur de la Côte d’ivoire. Cette donation s’inscrit dans le cadre du programme Facilité de Crédit Rapide, un crédit à 0% de taux d’intérêt avec un différé d’amortissement de cinq ans et demi et une échéance maximale de dix ans, accordé dans les cas d’extrême urgence. Ils s’étaient convenus que dès l’approbation de la Direction générale et du Conseil d’administration du FMI, les fonds seront  décaissés et transmis aux autorités ivoiriennes. Ces dernières peuvent se réjouir car l’opération vient d’être effectuée selon un communiqué de l’institution elle-même. Destinés à redresser l’administration publique et la prestation des services publics essentiels, ces fonds permettront également au régime en place de rétablir les systèmes de paiement ainsi que le plein fonctionnement du secteur financier. Mais le plus gros défi reste la relance de l’activité économique toute entière du pays après un arrêt prolongé dû à la crise politique. Pour ce faire, l’Etat ivoirien compte renouer avec les restes des subventions du FMI, qui ont été annulés dans la foulée de la crise postélectorale. En effet en Mars 1999, le FMI avait accordé environ 463 millions de dollars à la Côte d’Ivoire dont seulement trois tranches sur les sept prévues avaient été versées en raison de l’instabilité et l’insécurité qui régnaient dans le pays. Mais aujourd’hui la collaboration entre les deux parties semble bien reprendre au point où l’Etat ivoirien envisage même solliciter un nouvel accord avec le FMI d’ici la fin 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *