Le Zimbabwe dévoile le plan de la retraite «doré» de Robert Mugabe

Le nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa a annoncé en milieu de semaine, les nouvelles mesures visant à offrir une «bonne retraite» aux anciens présidents du pays, dont Robert Mugabe qui a démissionné le mois dernier, sous la pression de son armée.

Le nouveau plan de retraite qui sera financé par le gouvernement de Harare, offre aux ex-dirigeants du Zimbabwe, un logement, une flotte de voitures et des voyages en avion privé. A 93 ans, Robert Mugabe sera donc le premier à bénéficier de ces généreuses mesures.

Il disposera également d’une équipe d’au moins vingt salariés, dont six gardes du corps, tous rémunérés, tous à la charge de l’Etat.

Aucun montant n’a été révélé sur le salaire de M. Mugabe, mais la constitution du pays stipule qu’un ancien président peut percevoir une retraite équivalente au salaire d’un président en exercice.

L’ancien président et son épouse, Grâce, vont bénéficier d’un passeport diplomatique, de quatre voyages par an en première classe en avion ou train sur le territoire national, ainsi que de quatre voyages à l’étranger en jet privé. Une couverture santé leurs est aussi accordée, ainsi qu’aux personnes à leur charge.

Le mois dernier, un média local indépendant affirmait que M. Mugabe avait été gratifié d’une prime de départ de 10 millions de dollars, un argument de plus pour le convaincre de démissionner. Le gouvernement a toutefois démenti l’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *