L’Afrique du Sud au secours du Swaziland

L’ Afrique du Sud vient d’accorder un prêt  de 260 millions d’euros au petit pays voisin, le  Swaziland, c’est ce qu’a annoncé la banque centrale dans un communiqué publié ce mercredi. Le Swaziland s’étant enlisé dans une spirale de dettes menant le pays vers le chaos avait déjà lancé un appel à l’aide. En effet le gap budgétaire du pays, selon le Fonds Monétaire International (FMI), dépasse 14% du PIB et la perte l’an dernier de 60% des produits d’une union douanière régionale, a contraint les autorités à puiser dans les réserves de changes pour payer les fonctionnaires. Ce qui semble ne pas être du goût du FMI qui refuse jusqu’à présent d’accorder de nouveaux prêts à ce pays d’Afrique australe, tant que ce dernier n’aurait pas réduit la masse salariale de l’Etat, qui représente près de la moitié de son budget. Mais les tentatives du gouvernement swazi de baisser les salaires des fonctionnaires ont été vaines. Ainsi au vue de ces problèmes et malgré la consistance de l’aide sud africaine, le prêt ne représente que le quart de ce qu’avait demandé le Swaziland, selon des informations de presse. Sa majesté Mswati III, roi du Swaziland, a remercié les autorités sud africaines pour ce prêt, qui servira à éviter la cessation de paiement, alors que le pays était menacé de manquer d’antirétroviraux pour ses très nombreux malades du sida ou de devoir fermer les écoles. Par ailleurs cette situation fut embarrassante pour l’Afrique du Sud car bien désireuse de sauver l’économie du pays voisin, elle se heurte à la pression de ses alliés syndicalistes et de son opposition au Parlement, qui estiment que Mswati III doit d’abord démocratiser son régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *