Le Kenya désormais plus regardant sur la qualité des produits importés

Les autorités du Kenya viennent d’instaurer de nouvelles règles en matière de commerce, dans l’optique de réduire l’importation de produits de «qualité médiocre» dans le pays.

La nouvelle loi stipule que tout produit destiné au territoire kenyan «doit désormais être soumis à une inspection obligatoire dans le pays d’origine ou fournisseur» avant son expédition au Kenya.

Les produits chargés qui arriveront dans les ports du Kenya sans avoir fait l’objet du Processus de vérification de la conformité préalable à l’exportation (PvoC) «ne seront pas autorisés à être livrés dans le pays», ont souligné dans un communiqué conjoint, le chef de cabinet du ministère de l’Industrie, du Commerce et des Coopératives, Peter Munya, et le chef de cabinet du Trésor national et à la Planification, Henry Rotich.

Ces nouvelles règles visent à «garantir la qualité des produits, afin de veiller à la santé, à la sécurité et à la protection de l’environnement, pour le bien-être des consommateurs kenyans», ont-ils expliqué.

Elles faciliteront par ailleurs le commerce en s’assurant que les produits conformes bénéficieront du dédouanement accéléré au port d’entrée, ajoute le communiqué conjoint.

Dans cette optique, l’Office kenyan de normalisation a nommé des inspecteurs qui délivreront un Certificat de conformité (CoC)/Certificat de contrôle technique (CoR) aux produits et aux véhicules à moteur conformes aux normes kenyanes et autres réglementations en vigueur dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *