La banque mondiale offre un prêt à l’Afrique du sud

L’Afrique du sud et la banque mondiale ont signé un accord de prêt de 250 millions de dollars US ce lundi 14 novembre 2011 dans le cadre de la promotion de projets d’énergies renouvelables initiés par l’entreprise Eskom. Ce prêt permettra d’accélérer le développement à grande échelle des énergies propres en Afrique du sud. La contribution de la banque mondiale dans la valorisation d’énergies renouvelables a augmenté à 4,9 milliards entre 2010 et 2011 à l’échelle globale représentant 23% de l’ensemble de financement destiné au secteur énergétique.

Le Fonds pour la promotion de technologies propres accordé à Eskom par la banque mondiale aiderait à financer une centrale solaire de 100 Mw à Upington (Cap) et une autre centrale éolienne de 100 Mw toujours dans la région du cap. De son côté, l’envoyé spécial de la banque mondiale sur le changement climatique, Andrew Steer, a déclaré que le financement associé aux technologies d’énergie renouvelables étaient en baisse et nécessitait par conséquent  que l’Afrique du sud prenne des mesures afin d’élargir la diversification énergétique. Le prêt de la banque mondiale placerait certainement le pays de Nelson Mandela à la pointe de la production d’énergie renouvelable sur le continent et soutiendrait davantage le programme du gouvernement devant créer cinq millions d’emplois d’ci 2020. Par ailleurs le groupe Eskom avait également obtenu 100 millions de dollars d’aide technologique à travers le fonds d’assainissement de la Banque Africaine de Développement (BAD). L’ensemble de ces fonds joueront certainement un rôle catalyseur dans l’industrie locale d’approvisionnement d’énergie renouvelable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *