Botswana : Des indiens investissent dans le diamant

La délocalisation du centre de tri et de vente des diamants de Londres à Gaborone au Botswana il y a quelques mois a fait du pays une plaque tournante et a ouvert une nouvelle brèche d’opportunités. A cet effet, trois entreprises indiennes spécialisées dans le commerce de diamants ont obtenu des permis pour créer des unités de traitement des pierres précieuses dans le pays. Il s’agit de Shenuj & Co, Diamonds Suashish et Blue Star Diamond. Shrenuj & Co a commencé ses opérations en Afrique du sud avant de venir s’installer au Botswana. Ses opérations en Afrique australe devraient permettre d’alimenter le marché mondial en légère difficulté. Par ailleurs Blue Star Diamonds est une entreprise privé qui offre des services dans les pierres précieuses, des bijoux et des montres. La mise en place des unités de traitement de diamant permettra au pays d’assurer un approvisionnement des pierres brutes en provenance de la « Diamond Trading Compagny », le bras marketing de la très puissante entreprise De Beers. Elle permettra également d’assurer un contrôle sur les fluctuations de prix du carat. En outre le groupe indien Shrenuj Co compte investir entre 5 et 10 millions de dollars Us pour mettre en place une unité de polissage des diamants de grande taille. Depuis la découverte des premiers diamants, le Botswana s’est toujours hissé au troisième rang mondial des producteurs en volume et au premier rang en valeur.

Les mines des diamants qui représentent 30% du PIB et 80% des revenus desexportations, génèrent des fonds qui transforment continuellement le pays. Le gouvernement botswanais a déjà autorisé près de 21 sociétés diamantaires, dont cinq sont indiennes, à opérer dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *