Congo Brazza : Amélioration des infrastructures routières

Souffrant comme le reste de la région d’une insuffisance ou d’un manque criard d’infrastructures, la République du Congo a décidé de passer à l’action et d’investir dans son secteur d’infrastructures routières. En effet 66, 5 milliards de FCFA (137 millions de dollars) seront donc destinés pour l’entretien du réseau routier au cours de l’année 2012. C’est ce qui ressort de la réunion tenue à Brazzaville par les différents membres du comité de direction du fonds routier. Cette stratégie dénote clairement l’ambition des pouvoirs publics congolais en ce qui concerne le développement des infrastructures du pays. En outre, comparé à l’année dernière, cette enveloppe consacrée aux infrastructures est en hausse de plus de 40 milliards de CFA (82 millions de dollars) car l’année dernière le budget du Fonds routier s’élevait à près de 21 milliards de francs CFA. Ainsi donc, pour l’année 2012, la priorité sera accordée à la réhabilitation de certaines voiries urbaines des principales villes du Congo, à savoir la capitale Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Nkayi et Mossendjo (sud) et Ouesso (nord). Sera appelé à veiller et financer l’évolution du projet, le Fonds routier, qui est un établissement public administratif doté de la personnalité morale et d’une autonomie financière.

Par ailleurs il sera également présent pour assurer le financement des travaux liés à l’entretien courant et périodique du réseau routier prioritaire, la réhabilitation de ce réseau et autres. Ce projet pourrait déjà rendre le trafic à l’intérieur du pays plus fluide et de qualité, encourager les échanges commerciaux tant bien nationaux que frontaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *