Zimbabwe : Valorisation des déchets et production du biogaz

La municipalité de la capitale zimbabwéenne, Harare, souhaite destiner les déchets à des fins autres que les décharges publiques. En effet, elle voudrait développer un projet de production d’énergie électrique à partir du biogaz produit par des déchets. Cette énergie sera utilisée dans la lutte contre la pollution. Le conseil municipal a déjà ciblé quelques quartiers d’où vont provenir les immondices. Les centrales de Firle et de Crowborough vont abriter les installations de transformation du biogaz en électricité. Ce projet va générer 2,5 à 3 MW par jour à partir de la centrale de Firle. Ce qui permettra à la municipalité de réduire sa dépendance de la centrale thermique de Zesa. Motivée, elle a déjà constitué une structure en charge de ce projet. Il s’agit de la Harare Waste to Energy Company. Selon les premières estimations, 3 millions de dollars américains seront nécessaires à la concrétisation de ce projet, qui s’étendra sur 18 mois. Le conseil municipal d’Harare mène en parallèle un autre projet du même domaine. Il est en pourparlers avec l’entreprise Infinite Energy Zimbabwe.

  En fait, les autorités urbaines veulent extraire du biogaz de deux décharges situées au nord de la capitale. Ce sont les sites de Pomona et de Golden Quarry. L’entreprise contactée, si elle est partante, fera partie du projet. Les deux initiatives du conseil municipal de la capitale trouvent leur explication dans l’irrégularité de la fourniture électrique. La centrale de Zesa n’arrive pas à satisfaire la totalité de la demande de la capitale. La municipalité compte sur la transformation du biogaz pour combler les défauts. Si ces projets se concrétisent, l’énergie de la centrale de Zesa ne servira qu’au traitement de l’eau et des immondices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *