Mozambique: La feuille de route pour une économie verte

Hier, le gouvernement  annonce via son ministre de l’environnement, Alcinda Abreu, que le pays est en train d’élaborer sa feuille de route pour une économie verte et son rapport pour le sommet de la terre, qui prendra place à Rio de Janeiro en juin. Durant  la séance d’ouverture de la conférence sous- régionale de l’économie verte, la ministre s’est exprimée, disant que la feuille de route  mettrait  un accent sur l’agriculture, l’énergie et les villes.  Soutenue par le fond mondial pour la défense de la nature (WWF), un séminaire sur les stratégies environnementales et plusieurs initiatives  s’inscrit dans le cadre de la préparation de rio+20. La ministre a mentionné dans son intervention que le choix de l’agriculture s’impose car c’est le secteur qui stimule le développement national, puis l’énergie  par ce que le pays présente un fort potentiel sur les ressources énergétique renouvelables, et en fin , les villes a cause de cette nouvelle migration vers les zones urbaines.  Cette réunion est  une occasion pour le pays d’emménager des partenariats qui cherchent des approches compatibles aux problèmes régionaux, tout en gardant à l’esprit que le capital naturel n’obéit pas à des frontières politiques.

D’où l’importance de protéger le capitale naturel commun, puis que ‘elle se veut pilier fondamentale de l’économie du pays. Elle a terminé en indiquant que les objectifs d’un développement durable et inclusif, et cette migration vers une économie verte, doivent  êtres bien muris dans les ateliers de planification et de prise de décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *