Botswana : L’énergie électrique, une nécessité

L’industrie minière représente plus de 90% de l’économie particulièrement dans  l’exploitation du diamant. Cette dépendance économique rend  le pays vulnérable face aux variations  des prix des matières premières.  Cette bonne expérience de luxe a été un facteur  décisif  dans la contraction économique rapide de 2009 et 2010. Aujourd’hui le pays souffre de ne pas avoir attiré des investisseurs locaux et encore moins étrangers.  L’un des obstacles majeurs est le manque d’investissement au niveau local, la diversification économique est en fait question de l’énergie électrique. L’électricité rend le coût de la vie chère, faisant  ainsi un facteur qui contribue à la pauvreté  pour la simple raison que plus de 80% de l’énergie électrique du Botswana est importée de l’entreprise publique sud africaine, Eskom (70%) et d’autre pays voisins (Zambie, Zimbabwe et la Namibie). Environ 20% de la production propre du pays fournit par une fiable centrale électrique. Suite à une importante croissance économique et  développement de l’électrification rurale, la demande de l’électricité  au Botswana  enregistrera  un taux de croissance annuel de 4,6% entre 2011 et 2020.

Estimé à 750 millions de dollars  américains, l’investissement dans le secteur de l’électricité pour les cinq ans à venir, le gouvernement serait dans l’obligation de le faire pour la simple raison que ces investissements sont essentiels d’une part, et que l’importation de l’énergie électrique  d’Afrique du sud devrait finir d’ici 2013 d’autre part, pour que le pays puisse remédier provisoirement à son propre déficit  énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *