Malawi : Restaurer l’aide financière du Royaume-Uni

Dans le souci de rétablir  l’économie du pays, le nouveau  président a  lancé un appel au Royaume-Uni.  Il   s’est engagé à transformer le pays ‘’d’un tributaire de l’aide’’ en un ‘’tributaire commercial’’ en stabilisant la monnaie Kwacha dévaluée à 40 %. Jusque là , le Royaume-Uni, principale donateur , avait  décidé de ne plus donner  sa contribution  sur l’appui budgétaire estimé  25 millions de dollars ( 19 millions d’euros ) , et cela à cause de l’ex-président , Bingu wa Mutharika qui a expulsé le haut commissaire du royaume -uni après l’avoir dénoncé comme  le plus grand autocrate . Scotland a tissé des liens particulièrement étroits avec le Malawi après la signature par l’ancien premier ministre Jack McConnell d’un accord de coopération en 2005, qui a été maintenue et voit l’Ecosse aider à la santé, l’éducation  et des projets de développement économique. La semaine dernière , William Hague secrétaire au Forgien Office, a annoncé qu’il avait envoyé un nouveau haut commissaire , Mme Banda, la présidente,  a mentionné qu’elle le laisserait faire son travail sans se laisser distraire, tout en considérant le Royaume-Uni comme le pays qui a aidé le Malawi , et nous a pris de zéro à l’endroit où nous sommes maintenant en termes d’éducation et de la santé. Pour un pays qui dépend des importations, de l’aide au commerce, nous sommes conscients  du travail qu’il faut.

Mme Banda termine en disant qu’elle la première femme présidente de de l’Afrique australe et que madame Sirleaf du Liberia en est la seconde  dans le continent, et qu’elle n’hésiterait pas  à montrer d’où vient l’Afrique et ou elle va.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *