GAZPROMBANK investit dans la recherche minière et pétrolière au Niger

Le samedi 5 février 2011, les médias nigériens publiaient une citation de Boris Sivanov, le représentant de GAZPROMBANK au Niger. Il annonçait l’engagement de la compagnie russe à investir 10 millions de dollars US dans la recherche minière et pétrolière dans le nord du Niger.
GAZPROMBANK est l’une des cinq plus grandes sociétés de pétrole et de gaz dans le monde et est contrôlée par l’Etat de Russie. Sa capitalisation boursière dépasse les 300 milliards de dollars US. Le Niger quant à lui est le sixième producteur mondial d’uranium et s’est engagé récemment dans un processus pour adopter une charte de bonne gestion de ses richesses minières et pétrolières. L’Etat nigérien s’st montré très enthousiaste suite à la signature de ce contrat. La ministre nigérienne des Mines et de l’Energie, Mme Djibo Salamatou Gourouza annonçait sur la télévision nationale, Télé Sahel, que ce contrat qui lie GAZPROMBANK à l’Etat du Niger comporte des clauses avantageuses pour le Niger. Des avantages que le pays n’avait jamais eus avec les autres compagnies. GAZPRROMBANK aurait décidé de « doubler la part gratuite de l’Etat du Niger dans la société à 20%, soit le double de ce que les autres compagnies accordent ».
Le 28 janvier dernier, le gouvernement nigérien octroyait à la compagnie russe un permis minier pour la recherche et l’exploitation de l’uranium. Par ce contrat, GAZPROMBANK signe une convention pour l’exploitation de deux permis miniers et s’engage à faire passer son investissement dans les trois prochaines années au Niger de 5 millions de dollars à 10 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *