Burkina Faso : Visite des mines d’or de Taparko et d’Essakane

M. Salif Lamoussa Kaboré, nouveau ministre burkinabé des Mines, des Carrières et de l’Energie a procédé  à sa première sortie officielle sur le terrain. Sortie caractérisée par la visite des deux grands sites d’exploitation minière occupant aujourd’hui des places prépondérantes  dans le tissu économique du Burkina Faso. Il s’agit d’abord de La mine d’or de Taparko, située dans la province du Namentenga et exploitée par la Société minière de Taparko (SOMITA) du groupe High river gold mines, ensuite, de la plus grande mine d’or industrielle du pays située dans la région du sahel à savoir  la mine d’or d’Essakane de IAMGold.

Ces visites ont été une parfaite occasion pour le ministre de rencontrer et de discuter avec les promoteurs miniers du pays. De plus, en s’adressant à ces opérateurs économiques, M. Kaboré a joué la carte environnementale et sécuritaire en les défendant d’utiliser certaines matières pour exploiter l’or tout en sachant  qu’elles auront un effet nocif sur la flore et sur la vie des hommes et des animaux ; c’est à cet effet qu’il affirma que : « On veut gagner de l’argent, mais il faut aussi tenir compte de la santé des populations ».

C’est dans un Burkina Faso se positionnant de plus en plus comme un pays minier grâce à l’exploitation de plusieurs mines d’or ; que le nouveau ministre a clos sa sortie avec une grande satisfaction au vue des efforts consentis par les responsables des sites visités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *