Zone CEMAC : les frontières s’ouvrent de plus en plus

CemacLes Etats de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont convenu de rendre effectif la libre circulation des personnes et des biens dès le 1er janvier 2014. Pour ce faire, deux instruments sont mis en œuvre pour favoriser une meilleure intégration de ladite région. Il s’agit du Tarif Extérieur Commun (TEC) et de la compagnie aérienne de la CEMAC.

Comportant le droit de douane à l’exportation et la taxe communautaire à l’importation, le TEC s’applique aux marchandises qui proviennent des Etats non membres de la CEMAC. Autrement dit, lors de leurs échanges, les taxes intérieures du pays de consommation seront les seules appliquées « aux marchandises issues des pays de la région », et non le TEC.

Par ailleurs, concernant la compagnie aérienne, une source proche du dossier a rapporté que l’accord de partenariat entre Air France et Air CEMAC est en voie de finalisation. Fondée par décision de chefs d’Etat, celle-ci enregistrera son premier vol, selon l’annonce faite par son conseil d’administration, avant la fin de l’année en cours.

Ainsi,avec le TEC et Air CEMAC, des phénomènes comme l’augmentation des transactions transfrontalières et la fluidité dans la circulation des hommes seront de mise. C’est une bien heureuse nouvelle pour l’économie de la région qui, du fait de la crise économique mondiale et de l’instabilité due aux conflits, ne se porte pas au mieux de ses formes.Ces retombées permettront aux gouvernements desdits Etats de développer des stratégies en faveur de l’amélioration des conditions de vie de leurs populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *