Guinée Equatoriale : Appel présidentiel au dialogue national

Teodoro-Nguema

Dans un discours prononcé à l’occasion d’une cérémonie officielle qui se tenait samedi à Bata, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, a appelé toutes les formations politiques du pays à se joindre au dialogue national prévu pour novembre.

Le chef de l’Etat a invité les partis politiques légalement reconnus en Guinée Equatoriale ainsi que ceux basés à l’extérieur du pays, à « assumer leurs devoirs et leurs obligations pour contribuer au développement économique et socioculturel du pays ». Il a ajouté qu’«une rencontre de dialogue est convoquée entre le gouvernement, les partis politiques légalisés, et les autres forces politiques non identifiées, pour novembre prochain ».

Selon le président, ce dialogue est une opportunité pour les forces politiques exilées de revenir au pays, afin de se légaliser ou de se fusionner avec les partis déjà reconnus par la loi. L’ordre du jour et le programme de travail de cette rencontre seront fixés conjointement par les parties prenantes. M. Nguema a enfin appelé le gouvernement et les autres formations à s’unir pour « sauver la Guinée Equatoriale des machinations de ses ennemis et du plan diabolique archiconnu des prédateurs internationaux ».

Ce président dirige la Guinée Equatoriale depuis 1979, date à laquelle il s’est accaparé du pouvoir grâce à un coup d’Etat. En 2009, il a été réélu avec plus de 95,37% des voix.Il est souvent pointé du doigt par les organisations de défense des droits humains, qui l’accusent de réprimer violemment ses opposants, ainsi que les organisations de la société civile et les médias.

Son régime est marqué par un niveau de corruption très élevé. Ainsi, l’indice de perception de la corruption (CPI) publié l’ONG Transparency International, classe la Guinée Equatoriale au 163e rang sur 175, faisant de ce pays l’un des plus corrompus au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *