Madagascar : La feuille de route n’est pas amendable

La Troïka, l’organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), n’ est pas habilitée à prendre des décisions sur la Feuille de route de sortie de crise politique à Madagascar. Ceci a été annoncé par le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT), M Andry Rajoelina, à son retour de Namibie mercredi dernier.

En effet, alors qu’il revenait de son séjour namibien, sur invitation du président de la République de Namibie, M.  Hifikepunye Pohamba, qui exerce actuellement la présidence de la SADC ; M. Andry Rajoelina a indiqué que la  feuille de route, paraphée le 9 mars dernier par les politiciens malgaches, pour la sortie de crise politique à Madagascar, ne peut, en aucun cas, faire l’objet d’amendement. Cependant la Troïka peut, toutefois, soumettre des recommandations à sa session extraordinaire prévue pour le 20 mai prochain.

« Lors de la dernière réunion de la Troïka, il a été décidé que la signature de la Feuille de route ne sera faite qu’après la session extraordinaire de la SADC prévue le 20 mai prochain. Néanmoins, cela ne nous empêche surtout pas d’avancer vers l’organisation des élections, parce que l’avenir de Madagascar dépend des Malgaches. Par ailleurs, nous souhaitons vivement qu’une réunion officielle des Chefs d’ Etat puisse se tenir à Madagascar, dans le cadre de sa signature officielle », a exprimé le président de la HAT.

Enfin, concernant l’élargissement de la composition des Institutions de la Transition, notamment le Congrès de la Transition, le Conseil Supérieur de la Transition et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), édicté par la Feuille de route ; M. Rajoelina a précisé  que ce sera pour bientôt, au plus tard, pour la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *