Madagascar: Visite historique du roi Mohammed VI à Antsirabe

antsirabe-mohammed-viEn visite officielle à Madagascar, le Roi Mohammed VI s’est rendu mercredi à Antsirabe dans un déplacement symbolique à cette ville qui a accueilli pendant près de deux ans son grand-père, le roi Mohammed V où il a vécu en exil forcé dans les années 1950.

Ce bref épisode dans l’histoire du Maroc a eu pour conséquence de créer un profond lien entre Madagascar et le Royaume. C’est donc dans cette ville chargée d’histoire pour la famille royale marocaine, que le souverain marocain a lancé, en compagnie du président malgache, Hery Rajaonarimampianina, la construction d’un hôpital et d’un complexe de formation professionnelle.

Les investissements consacrés à ces deux projets se chiffrent à plus de 20 millions d’euros et sont assurés par une Fondation qui porte le nom du roi Mohammed VI. Créée en 2008 à l’initiative du souverain marocain, la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable mène une vingtaine d’initiatives dans sept pays en Afrique: Sénégal, Mali, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Gabon et Madagascar.

Sur le plan religieux, plus de soixante ans après le passage de Mohammed V à  Antsirabe, le souverain chérifien Mohammed VI a décidé de commémorer le passage de son grand père dans cette ville en rénovant la mosquée locale et en la renommant au nom de « Mohammed V ».

Outre cette visite à Antsirabe, le Roi Mohammed VI avait présidé, avec le président malgache, samedi dernier, la conclusion d’une série d’accords économiques et diplomatiques bilatéraux. Pas moins de 22 accords de partenariats ont été signés  entre le Maroc et Madagascar. Un projet en particulier a attiré l’attention de la presse internationale ces derniers jours. Il s’agit d’un partenariat pour la construction de centres urbains et touristiques dans le canal des Pangalanes. Un projet qui sera dirigé par la société marocaine Marchica MED et dont le but est de lier la promotion immobilière à la préservation de la nature dans la grande île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *