Le gendre du président angolais Dos Santos lance un nouveau mouvement citoyen en RDC

L’homme d’affaires congolais Sindika Dokoloet gendre du président angolais, Dos Santos, a lancé ce jeudi, un mouvement citoyen baptisé «Les Congolais debout », qui ambitionne d’arracher l’alternance cette année, dans ce pays où la crise socio-politique s’enlise presque chaque jour.

« L’objectif est de créer un mouvement non-violent capable de conscientiser les Congolais», explique Cédric Mala, un des coordonnateurs du nouveau mouvement, dans un une vidéo de propagande, publié sur les réseaux sociaux.

«A terme, nous organiserons des manifestations pacifiques et des sit-in à Kinshasa. Le mouvement a mis en ligne une plateforme pour recueillir les adhésions. Nous comptons nous appuyer sur notre maîtrise des nouvelles technologies et du marketing en ligne», a détaillé Mala.

Sindika Dokolo, époux d’Isabel dos Santos, la fille du président angolais, est, depuis le début de l’année 2017, ouvertement très critique envers le président congolais Joseph Kabila, dont le dernier mandat constitutionnel a expiré en décembre 2016, sans que des élections n’aient été organisées pour lui désigner un successeur.

Le gendre de l’actuel président de l’Angola assure que son militantisme se fait indépendamment de sa famille, mais ne cache pas, en revanche, sa proximité avec l’homme d’affaire et opposant congolais Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle en RDC.

Le nouveau mouvement citoyen vient s’ajouter à d’autres, comme la Lucha, fondée à Goma, et Filimbi, créé à Kinshasa, qui tentent déjà de mobiliser les Congolais dans une mouvance non-partisane, pour mettre la pression sur le pouvoir de Joseph Kabila. En raison de la répression des autorités, ils ont pour l’instant eu un succès limité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *