L’Afrique comptera 40% de la population mondiale en 2100

L’Afrique comptera près de 4,5 milliards d’habitants à l’horizon 2100, soit 40 % de l’humanité, contre 1,3 milliard (17 % de la population mondiale) actuellement, a indiqué dans son dernier rapport publié cette semaine, le département des affaires économiques et sociales (DESA) de  l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Selon le texte intitulé «Perspectives de la population mondiale, la révision de 2017», le continent aura alors quasiment rejoint l’Asie, dont la part dans la population mondiale devrait régresser de 60 à 43 % (4,8 milliards d’habitants contre 4,5 milliards actuellement), en raison notamment du ralentissement de la croissance démographique chinoise, puis son lent déclin dans la deuxième moitié du XXIe siècle.

Dans cette nouvelle configuration, où la planète comptera 11,2 milliards d’âmes, le Nigeria devrait passer de 191 millions d’habitants à plus de 410 millions en 2030, délogeant les Etats-Unis de la troisième marche du podium des pays les plus peuplés du monde

La Chine et l’Inde, qui comptent aujourd’hui respectivement 1,4 milliard et 1,3 milliard d’habitants, resteront en tête du classement des pays les plus peuplés de la planète. Mais le classement s’inversera à partir de 2024, l’Inde dépassant alors la Chine.

Le rapport souligne par ailleurs que de 2017 à 2050, la moitié de la croissance de la population mondiale sera concentrée dans seulement neuf pays: l’Inde, le Nigeria, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l’Ethiopie, la Tanzanie, les Etats-Unis, l’Ouganda et l’Indonésie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *