Les facilitateurs de la CEDEAO à Lomé pour une ultime tentative de résoudre la crise togolaise

Les deux facilitateurs désignés par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans la crise togolaise, sont à Lomé ce mercredi, pour une ultime rencontre avec la classe politique.

Déjà arrivé dans la capitale togolaise hier soir, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo est rejoint ce matin par son homologue guinéen, Alpha Conde.

Les deux présidents mandatés par la CEDEAO vont échanger avec la majorité présidentielle et l’opposition, protagonistes de la crise politique dans le pays, afin d’envisager un dénouement de leurs différends politiques.

L’objectif de la rencontre de ce jour est double : d’abord tenter de relancer le dialogue politique bloqué depuis le 23 mars 2018, puis présenter leurs propositions de recommandations de sortie de crise aux acteurs politiques, qui pourront toutefois donner leurs avis avant que le document final ne soit soumis officiellement à la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO qui se réunit en juillet prochain à Lomé.

Akufo-Addo et Condé pourraient étendre leurs consultations à d’autres figures de la politique togolaise et à la société civile, afin d’avoir une idée plus exhaustive de la situation, et y adapter leurs recommandations.

Ce même jour, une délégation de la Coalition des 14 partis d’opposition (C14) est attendue en Allemagne, où une rencontre est prévue avec le ministre allemand des Affaire étrangères, pour évoquer la situation politique au Togo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *