Restriction de voyage pour les ministres ghanéens

Une récente décision du président Ghanéen, Nana Akufo-Addo, interdit aux membres du Gouvernement et à tous les responsables publics, tout déplacement à l’étranger, jusqu’à nouvel ordre.

Pour l’heure, aucune mention n’est faite sur les raisons officielles qui ont poussé le chef de l’Etat à adopter une telle mesure, dont le ministère des Affaires étrangères est le seul exempté.

Dans un entretien avec un média local, le ministre de l’Information Kojo Oppong Nkrumah, a toutefois évoqué la nécessité de contrôler de plus près les déplacements à l‘étranger des membres de l’Administration.

«Il ne s’agit que d’une interdiction temporaire», a-t-il assuré, précisant que les ministres et hauts responsables qui voudraient effectuer un voyage, pourront en faire la demande auprès du Cabinet de la Présidence.

Cette directive intervient quelques semaines après le limogeage de quatre hauts fonctionnaires soupçonnés de corruption, un mal auquel Nana Akufo-Addo a décidé de s’attaquer dès sa prise de fonctions, l’estimant à l’origine des problèmes économiques du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *