L’ONU réduit le budget de ses opérations de maintien de la Paix

Les opérations de maintien de la Paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU) seront dotées pour les douze prochains moins, d’un budget en baisse.

Un accord a été trouvé ce week-end pour une coupe budgétaire de 122 millions de dollars, sur la base des recommandations faites par des experts auprès de l’ONU.

Ainsi, pour la période 2018-2019, l’ONU prévoit une enveloppe de 6,689 milliards de dollars pour ses opérations de maintien de la paix dans le monde, contre 7,3 milliards de dollars l’année dernière. La demande initiale du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, aux pays membres, totalisait 7,268 milliards pour l’année à venir.

Ce budget réduit est le résultat de longues et ardues négociations qui duraient depuis plusieurs jours, selon des diplomates, au sein de la commission spécialisée de l’ONU chargée des financements pour le personnel et les missions de paix.

Lors des discussions sur les coupes, certains pays, selon les mêmes sources, ont cherché à rogner sur les luttes en faveur des droits de l’homme et contre les abus sexuels au sein des missions de paix, deux grandes priorités d’Antonio Guterres.

L’ONU compte actuellement quelque 100.000 Casques bleus opérant dans le monde, au sein d’une quinzaine de missions. Les missions les plus importantes et donc les plus onéreuses sont la MINUS au Soudan du Sud, la MONUSCO en République démocratique du Congo (RDC) et la MINUSMA au Mali, avec un coût de plus d’un milliard de dollars pour chacune d’elles.

Premier contributeur de l’ONU, les Etats-Unis payent 28,5% du budget des opérations de paix et cherchent depuis l’arrivée début 2017 de Donald Trump à la Maison Blanche, à faire baisser leur part à 25%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *