Début le 6 octobre du désarmement des anciens rebelles au Mozambique

Le président du Mozambique Filipe Nyusi a annoncé pour ce samedi 6 octobre, le début du désarmement et la réintégration des combattants de l’ancien mouvement rebelle Renamo (Résistance nationale mozambicaine), devenu à présent, le principal parti de l’opposition du pays.

Le chef de l’Etat s’exprimait ce jeudi à Maputo, à l’occasion de l’anniversaire de la signature des Accords de paix généraux de Rome, qui ont mis fin en 1992 à plus d’une décennie de guerre civile au Mozambique.

Ce désarmement entre dans le cadre d’un accord conclu en août dernier, par le gouvernement mozambicain et la Renamo. Il s’agit en fait d’un «accord de désarmement, de démobilisation et de réintégration des milices», avait précisé le président Nyusi, qui a invité communauté internationale à accompagner et soutenir le processus, en particulier la réintégration des hommes armés de la Renamo.

Ce processus de désarmement et de réinsertion des rebelles sera conduit par des experts en provenance de la Tanzanie, du Zimbabwe, des Etats-Unis, d’Allemagne, de la Suisse, d’Irlande, de la Norvège et d’Inde. La délégation sera dirigée par un général argentin, a annoncé le président Nyusi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *