Sept formations politiques au Bénin déposent des candidatures pour les législatives

La commission en charge des élections au Bénin (CENA) qui a clôturé ce mardi 26 février, le dépôt des candidatures pour les élections législatives d’avril prochain, a annoncé qu’au total, sept formations politiques ont fait acte de candidature.

Parmi formations, figurent les deux blocs favorables au chef de l’Etat béninois, Patrice Talon, à savoir l’Union Progressiste et le Bloc Républicain formé par les députés Robert Gbian, Jean-Michel Abimbola, André Okounlola et Arifari Bako.

On y retrouve également le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) d’Adrien Hougbédji, l’Union Sociale Libérale (USl) de l’opposant et homme d’affaire, Sébastien Ajavon, le parti Forces Cauris pour le Développement du Bénin (FCDB) de Soumanou Toléba et le MOELE de de Jacques Ayadji. La formation politique UDBN de Claudine Prudencio vient clore la liste.

Les grands absents de cette liste sont sans doute l’ex-président béninois, Boni Yayi et l’ancien ministre Candide Azannai. Leurs formations politiques respectives -les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et le parti Restaurer l’Espoir (RE)- ont choisi simplement de ne pas s’aligner pour la compétition du 28 avril prochain. Ils avaient réclamé un nouvel amendement du Code électoral, sans gain de cause.

Après l’enregistrement des candidatures, la prochaine étape consistera, pour la CENA, d’étudier les différents dossiers, afin de retenir une liste définitive des candidats admis pour la course à l’hémicycle. Cette liste devrait être connue dans un délai de huit jours, selon la législation béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *