Des centaines de milliers d’Européens au Royaume-Uni demandent le statut de résident

Le ministre britannique de l’Intérieur Sajid Javid a annoncé hier jeudi que plus de 750.000 ressortissants européens ont fait des démarches pour continuer à résider au Royaume-Uni après le Brexit.
Dans son communiqué, Sajid Javid rappelle que le Royaume-Uni souhaite que les citoyens européens qui vivent dans le pays y restent, quelle que soit l’issue du Brexit.
Selon le ministère, 621 400 personnes à la fin du mois d’avril avaient sollicité un statut de résident. Les Polonais forment le premier groupe avec 103 200 demandeurs, devant les Roumains, 89 900, et les Itlaiens, 70 800. Un total de 445 000 demandes ont été conclues, dont un tiers ont abouti à iun statut de « résident établi ». Les autres ont reçu un statut « pré-établi » qui pourront solliciter le statut de résident établi après une période de cinq ans.
Un peu plus de trois millions de ressortissants de pays de l’Union européenne résident en Grande-Bretagne. Et les autorités britanniques ont donné au moins jusqu’au 31 décembre 2020 pour demander un nouveau statut de « résident établi » que la séparation entre le Royaume-Uni et le bloc communautaire se fasse avec ou sans accord.
Ce statut leur est indispensable pour continuer à travailler ou toucher des prestations sociales lorsque le pays aura rompu ses liens avec l’Union européenne.
Initialement fixé au 29 mars, le Brexit a été reporté au 31 octobre au plus trad, les députés britanniques ayant rejeté à trois reprises l’accord de sortie négocié par la Première ministre Theresa May avec Bruxelles.
Cet accord, basé sur le principe de réciprocité, prévoit que les Européens installés au Royaume-Uni et les 1.2 million de Britanniques présents sur le continent pourront continuer à étudier, travailler, percevoir des allocations et faire venir leur famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *