Algérie : Le tout puissant général Ahmed Gaïd Salah est mort

Le nouveau président d’Algérie, Abdelmajid Tebboune, a annoncé officiellement ce lundi la mort du tout puissant chef d’état-major de son armée, le général Ahmed Gaïd Salah, âgé de 79 ans. Il est décédé dans la nuit de dimanche à ce lundi.

Selon un communiqué de la Présidence, Ahmed Gaïd Salah a fait une crise cardiaque à 6 heures du matin à son domicile avant d’être transporté à l’hôpital militaire d’Ain Naadja, sur les hauteurs d’Alger, où il rendit l’âme. Son intérim a été aussitôt confié au général-major Saïd Chengriha, commandant des forces terrestres et un deuil national de trois jours a été décrété.

Le général Ahmed Gaïd Salah fait partie dans grande figures de l’Algérie, surtout après la chute du président Abdelaziz Bouteflika en avril dernier. C’est lui, le 26 mars 2019, qui a sonné la fin de la partie pour Bouteflika, en demandant l’application de l’article 102 de la Constitution qui “prévoit l’empêchement du président”.

Il était le visage du haut commandement militaire qui a assumé ouvertement la réalité du pouvoir jusqu’à l’élection le 12 décembre dernier d’Abdelmadjid Tebboune comme nouveau chef de l’Etat​, et a pesé de tout son poids pour la tenue de ce scrutin contesté par une bonne partie des Algériens.

Sa dernière apparition en public remonte au 19 décembre dernier, où il a assisté à la cérémonie d’investiture du nouveau président élu et contesté, Abdelmadjid Tebboune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *