Burundi-Présidentielle : Pierre Nkurunziza passe la main à Evariste Ndayishimiye

Le régime en place au Burundi a désigné ce dimanche Evariste Ndayishimiye, pour être son candidat à l’élection présidentielle de mai prochain, en remplacement du président sortant, Pierre Nkurunziza.

Le président Pierre Nkurunziza qui dirige le Burundi depuis 2005 avait décidé l’année dernière, de ne pas se présenter à la présidentielle, après un troisième mandat obtenu quasiment par la force.

Son successeur choisi hier lors d’un congrès extraordinaire à Gitega, dans le centre du pays, était déjà présenté comme le candidat favori pour porter les couleurs du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, à la prochaine élection présidentielle.

L’actuel secrétaire général du parti au pouvoir, Ndayishimiye est un grand proche de Nkurunziza. Ancien ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique (2006-2007), il a été tour à tour chef de cabinet militaire et civil du président sortant, et il comptait parmi les principaux chefs militaires du CNDD-FDD à la signature, en 2003, de l’accord de cessez-le-feu de la guerre civile qui fit au moins 300.000 morts.

S’il parvient à la magistrature suprême, Evariste Ndayishimiye aura la lourde tâche de concrétiser une réconciliation au Burundi divisé et en crise depuis cinq ans. Reste à savoir s’il aura les mains libres vis-à-vis d’un Pierre Nkurunziza qui n’a visiblement pas perdu le goût du pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *